Flatlay : Noir sur noir / Black on black

 

flatlay-noir-sur-noir-black-and-white-narciso-rodriguez-karl-lagerfeld-vogue-magazine

Hello cool cats !

Aujourd’hui, c’est flatlay, avec pour thème : le noir. Fond noir, objets noirs. Noir sur noir. Le truc le moins cool du monde à photographier, mais quand ça marche, on est content !

Today, it is flatlay, with for theme : the black. Black bottom, black objects. Black on black. The least cool thing of the world to be photographed, but when it works, we are satisfied!

flatlay-noir-sur-noir-black-and-white-narciso-rodriguez-karl-lagerfeld

J’ai toujours aimé le noir. Passionnément. Si l’histoire des couleurs vous intéresse, je vous conseille les livres de Michel Pastoureau, le meilleur en la matière. Ici, vous pouvez voir celui sur le noir. J’y ai appris des tas de choses que je ne connaissais et qui me font encore plus aimer cette couleur. Vous saviez qu’à la Renaissance, porter du noir montrait la puissance et la richesse de la personne ? Tout simplement parce qu’on ne teignait pas encore directement en noir, car on ne savait pas comment faire. Il fallait donc passer par toutes les couleurs avant d’obtenir du noir. Cela coûtait donc très cher, en temps, et en argent, et seuls les riches (et donc, les puissants) pouvait s’offrir un tel luxe. C’est ce genre de détail que j’aime dans l’histoire de la mode, et comment certains faits sont ancrés dans l’inconscient collectif et influencent nos choix vestimentaires…

flatlay-noir-sur-noir-black-and-white-narciso-rodriguez-karl-lagerfeld-vogue-magazine-photography-2

I always loved the black. Fervently. If the history of colors interested you, I recommend you Michel Pastoureau’s books, the best on the subject. Here, you can see that on the black. I taught it heaps of things which I knew and who even more make me like this color. You knew that in the Renaissance, to wear of the black showed the power and the wealth of the person? Simply because we did not dye still directly black, because we did not know how to make. It was thus necessary to go through every color before obtaining from the black. It was thus very expensive, at time, and money, and alone the rich (and thus, the powerful) could offer itself such a luxury. It is this kind of detail that I like in the history of the fashion, and how certain facts are anchored in the collective unconscious and influence our choices…

flatlay-noir-sur-noir-black-and-white-narciso-rodriguez-karl-lagerfeld-vogue-magazine-photography

flatlay-noir-sur-noir-black-and-white-narciso-rodriguez-david-bailey-hat-michel-pastoureau

nature-morte-fashion-noir-sur-noir-black-and-white-narciso-rodriguez-paco-herrero

nature-morte-fashion-noir-sur-noir-black-and-white-zara-givenchy-memento-mori

nature-morte-fashion-noir-sur-noir-black-and-white-david-bailey-photography-hat-texto-shoes-memento mori

Bonne journée les ptits chats ! Have a nice day cool cats !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s