Saturday Home Tour : Cornelis Le Mair, excentric and strange boho house

Aujourd’hui, pour le saturday home tour, je vous préviens : ça plaît…ou pas. Car il s’agit d’une maison très particulière. Cornelis Le Mair (un vrai nom de théâtre ou de roman !) est un peintre (oui, il est toujours vivant). Pas n’importe quel peintre : peinture à l’huile, et surtout des vanités. On dirait des tableaux de la Renaissance flamande, j’adore vraiment, technique parfaite et sujet parfait, je pourrais même le citer dans mon mémoire ! Mais bref. En tant que peintre de vanités, Cornelis a accumulé des tas et des tas d’objets, qui lui servent d’inspiration. Et ça donne une maison absolument incroyable : entre Alice au Pays des Merveilles, Cabinet de Curiosité et boho gypset à fond. Une mine d’or, faire des photos de mode là-bas serait vraiment l’extase !

Today, for the saturday home tour, I warn you : that pleases … or not. Because it’s a very particular house. Cornelis Le Mair (a real stage name or of novel ! ) is a painter (yes, he is always alive). Not any painter : oil paint, and especially vanities. We would say paintings of the Flemish Renaissance, I really adore, perfect technique and perfect subject, I could even quote him in my report ! As painter of vanities, Cornelis accumulated heaps and heaps of objects, which are of use to him as inspiration. And that gives an absolutely incredible house : between Alice in Wonderland, Cabinet of Curiosity and boho gypset completely. A gold mine, to make fashion photos over there would really be the ecstasy!

   

Il y a même un livre sur la maison !

Et si vous tapez « Cornelis Le Mair « sur youtube, vous trouverez quelques vidéos intéressantes !

Belle journée !

Wishlist d’avril : Vera Wang, le nouveau romantisme

Connaissez-vous le site de vente en ligne Farftech ? Si la réponse est non, je vous conseille d’aller y jeter un oeil, voire même les deux… En fait, je me suis intéressée à Farftech à cause d’un ancien post de Miss Pandora (Louise, que l’on ne présente plus), elle en parlait à propos de la catégorie « vintage », que le site a créé… Et donc, me voilà sur Farftech. Et la catégorie « vintage » fait VRAIMENT rêver en fait : Yves Saint Laurent, Lacroix, Gautier, whaou ! J’étais une vraie gamine, retombée en enfance quand je farfouillais dans les placards de ma mère (qui regorgeaient de merveilles 70s) ! Bon, c’est encore trop cher pour moi (faut dire que je viens de trouver de pures merveilles dans une vente caritative, où j’ai payé 3 euros la paire de shoes et 10 euros la veste vintage de grande marque, alors forcément, si ça passe la barre des 50 euros, c’est trop cher pour moi). Après la catégorie « vintage », je me suis penchée sur le reste des collections proposées par Farftech, et là, Vera Wang. J’adore : dentelle, noir, blanc, jeux de manches, épaules dénudées à l’excès. Le Nouveau Romantisme, c’est Vera Wang. On y retrouve tous les codes des Romantiques de la Monarchie de Juillet (1830-1848), et je veux tout !

Do you know the site of on-line sale Farftech? If the answer is not, I recommend you to go … In fact, I was interested in Farftech because of a old post of Miss Pandora (Louise, whom we don’t present any more), she spoke about it about the « vintage » category, whom the site created… And thus, here I am on Farftech. And the « vintage » category really makes dream i: Yves Saint Laurent, Lacroix, Gautier, whaou ! I was real kid, lapsed into second childhood when I ferreted about in dressing of my mother (who abounded in marvels 70s) ! Well, it’s still too expensive for me (needs to say that I have just found pure marvels in a charitable sale, where I paid 3 euros the pair of shoes and 10 euros the vintage jacket of big brand, then necessarily, if that passes  50 euros, it’s too expensive for me). After the « vintage » category, I dealt with the rest of collections proposed by Farftech, and there, Vera Wang. I adore : lace, black, white, games of sleeves, shoulders stripped in excess. The New Romanticism, it’s Vera Wang. We find all the codes of the Romantic of the July Monarchy (on 1830-1848) there, and I want everything !

Belle journée !

Fashion Editorial : Neoteric Victorian Vestures, russian Vogue

J’adore l’époque victorienne. Faut dire que j’ai été biberonnée à Sherlock Holmes, ceci explique sans doute cela. J’adore ce mélange de sensualité extrême et de rigueur quasiment mortifère. Cette pudeur (oui, on est très très pudibonds à l’époque) qui cache une violence insoupçonnée… Il n’y a qu’à lire Oscar Wilde ou Bram Stoker, tout est dit ! Et je suis donc tombée sous le charme de ce shoot, un hommage néo-victorien très réussi dans un décor grandiose !

I adore the Victorian era. Needs to say that I lived with Sherlock Holmes, this doubtless explains it. I adore this mixture of extreme and rigorous sensualism almost mortiferous. This modesty (yes, we are very very prudish in this period) which hides an unsuspected violence… There is only to read Oscar Wilde or Bram Stoker, everything is said ! And I thus fell under the spell of this shoot, a very successful neo-victorian tribute in a grand decoration !

Neoteric Victorian Vestures, by Mariano Vivenco, for Russian Vogue, dec 2012

Belle journée !

Happy week !

Nouvelle semaine, nouvelles inspirations ! New week, new inspirations !

Fashion

Beauty

Galliano SS 2010

Ancient fashion

1890s / 1900s

Jewels

Lalique

DIY

Home decor

Food

Art

Lassitude, John William Godward

Seventies

Août 1971

Belle journée !

Saturday Home Tour : un Château Art Nouveau

J’ai bizarrement découvert cette merveille lors de mes pérégrinations sur la toile (c’est-à-dire pour mes recherches, pour mon master)… Je ne sais pas trop comment j’ai atterri sur cette page, mais j’y ai découvert une merveille absolue, la chose la plus merveilleuse jamais conservée en terme de patrimoine Art Nouveau. Vous connaissez sans doute les merveilles Art Nouveau de Paris, notamment les chefs-d’œuvre du Musée d’Orsay, du Musée des Art Déco, le Musée Maxim’s, etc. Mais là, c’est autre chose… Il s’agit d’un château ENTIER dédié à l’Art Nouveau, resté intact depuis sa construction en 1900… Il se situe non loin de Perpignan, et appartenait, à la base, à Pierre Bardou, fils du très célèbre créateur du papier à cigarettes JOB (d’ailleurs, Mucha a réalisé une affiche très célèbre pour JOB). Passionné d’Art Nouveau, il veut un château entièrement dédié à cet art. Rien que ça. Chose faite : le château lui fut livré en 1900. Aujourd’hui, les propriétaires cherchent à le vendre. C’est Century 21 qui s’en charge. 21 millions. Pas d’acheteur, le château descend à 12 millions, mais toujours pas d’acheteur. En désespoir de cause, les propriétaires le louent actuellement à une star du sport qui en a fait sa résidence principale. Enfer et damnation. La seule chose qui vaille la peine avec ce château, c’est de le faire entièrement inscrire MH, si ce n’est déjà fait, et d’en faire un musée… En attendant ce jour béni des dieux, voici les photos de l’agence… Et franchement, ça fait rêver…

I strangely discovered this marvel during my wanderings on the Web (that is for my researches, for my Master’s degree)… I don’t know how I landed on this page, but I discovered it an absolute marvel, the most wonderful thing was never preserved in term of heritage Art nouveau. You doubtless know the Art nouveau of Paris, in particular the masterpieces of the Musée d’Orsay, the Museum of the Art deco, Maxim’s Museum, etc. But there, it’s something else… It’s about a WHOLE castle dedicated to the Art nouveau, remained intact since its construction in 1900… It’s situated not far from Perpignan, and was up, on the base, on Pierre Bardou, the son of the very famous creator of the cigarette paper JOB (moreover, Mucha realized a very famous poster for JOB). Fascinated Art nouveau, he wants a castle completely dedicated to this art. Made thing : the castle was delivered to him in 1900. Today, the owners try to sell it. It’s Century 21 who takes care of it. 21 millions. No buyer, the castle lowers to 12 millions, but always no buyer. As a last resort, the owners rent it at present to a star of the sport who made it her main home. Hell and damnation. The only thing which is worth it with this castle, it’s to make it completely register MH, if it’s not already made, and make a museum… While waiting for this day blessed by the gods, here is the photos of the agency… And frankly, that makes dream…

Les Extérieurs

L’Intérieur

Belle journée !

 

Fashion Editorial : Dreaming for Stevie boho and gypset

Stevie qui ? Stevie Nicks bien sûr ! Mais si, la chanteuse des Fleetwood Mac ! Oui, bon ok, ça date pas d’hier (enfin, ils donnaient encore des concerts en 2009), des 70s pour être précis… Bon, je vais être honnête : je n’aime pas Stevie. Je n’y arrive pas, j’ai essayé pourtant, mais non, rien à faire, quand je l’entends chanter, ça me donne des boutons (métaphoriquement heureusement, vous imaginez, sinon, la galère de choper des boutons à chaque fois qu’on entend chanter quelqu’un qu’on ne supporte pas). Il n’y a qu’une chose que j’aime : son look. Et il n’y a pas si longtemps, le Elle UK a réalisé un shoot inspiré du look de Stevie (qui est d’ailleurs très bien reconstitué dans la saison Witch de American Horror Story)… Et c’est une merveille ! Une ode véritable aux looks des années 70, et c’est simple : je veux TOUT (je suis pas difficile) !

Stevie who? Stevie Nicks of course! Tthe singer of the Fleetwood Mac! Yes, well, that dates not of yesterday (finally, they still gave concerts in 2009), 70s to be precise… Well, I am going to be honest: I don’t love Stevie. I don’t arrive there, I tried nevertheless, but not, nothing to make, when I hear her to sing, that gives me buttons (metaphorically fortunately, you imagine, otherwise, the bad adventure to pitchcatch buttons every time we hear to sing somebody whom we don’t support). There is only a thing which I like: her look. And not so long ago, ELLE UK realized a shot inspired by the look of Stevie (who is moreover very well reconstituted in the season Witch de American Horror Story)… And it is a marvel ! A real ode in the looks of the 70s and it’s simple : I want EVERYTHING !

Dreaming of stevie, Bambi Northwood-Blyth by Marcin Tyszka for ELLE UK october 2015

Belle journée !

 

Happy Week !

Nouvelle semaine, nouvelles inspirations ! New week, news inspirations !

Fashion

Beauty

Ancient Fashion

Mariano Fortuny

Jewels

DIY

Home

Flatlay

Food

Poulet aux olives et citrons confits

Art

Lady Godiva, Jules Joseph Lefebvre

Seventies

Margaux Hemingway, Vogue avril 1975

Belle journée !