Changement de direction. Tournez à droite après le troisième palmier rose.

Bonjour mes ptites licornes !

Comme le titre l’indique et comme vous avez pu le constater visuellement, le blog change de cap, de nom, tout ça tout ça.

Voici donc le nouveau blog : http://mlleaartus.wordpress.com/

Ce nouveau blog sera consacré à l’art, au lifestyle, un peu de mode, des voyages, des expos, le tout décliné sur mes thèmes de prédilection, à savoir la baroque, l’étrange, les curiosités, le kitsch, le XIXe siècle, l’histoire de l’art et de la mode…

Il y aura aussi une nouvelle rubrique : « Neutral », dans laquelle vous pourrez retrouver des articles sur les thèmes du naturel, un peu hipster, un peu boho, bobo, dans le genre « lin-coton-couleurs simples-DIY-retour à la nature ». Là, c’est mon côté bio qui parlera !

Les premiers articles seront des redites de certains articles postés ici, histoire de planter le décor !

Sur ce, bonne journée mes ptites licornes !

Happy Week (et interruption des programmes)

Je suis à la fois soulagée, euphorique et..Malade. J’ai passé ma soutenance de master 1, j’ai eu une bonne note, je suis impatiente de commencer le master 2. Et vous écrire aujourd’hui me fait souffrir. Au sens propre : tellement écrit, dessiné, colorisé pendant toute une année scolaire que mon bras droit demande grâce. J’ai ordre médical (c’est du sérieux) de laisser mon bras se reposer pendant au moins deux semaines, sous peine de médicaments sévères et de perte progressive de mon bras droit (je plaisante pas, c’est hyper sérieux). Donc : pas de dessin, pas de peinture, pas d’écriture, pas d’ordinateur excessif. Je vais faire ma larve quoi. Je vais en profiter pour voir tous les films et docs que j’ai pas pu voir cette année. Je vais aller faire les expos (expo Pierre et Gilles au Havre, youpiiiiiiiiiiiiii). Je vais en profiter pour faire le point sur le blog, ce que je veux vraiment y mettre. Je pense qu’il reprendra le nom de mon ancien ancien ancien blog, d’il y a longtemps. Que j’y parlerai plus de mes sujets de prédilection : art, baroque, XIXe siècle et kitsch. Voilà voilà. C’est peut-être le dernier happy week, profitez-en !

Belle journée mes ptites licornes !

Happy Week ! (spécial Extravagant Shoes)

On aime toutes les chaussures (à priori, mais il existe des exceptions). Et je ne déroge pas à cette règle : j’adore les chaussures, surtout lorsqu’elles sont extravagantes. Si vous avez une tenue basique mais des accessoires chocs, vous vous en sortirez toujours, c’est un peu ma devise mode. Du coup, voici une semaine spéciale « extravagant shoes ».

We like all the shoes (but there are exceptions). And I do not break this rule : I adore shoes, especially when they are extravagant. If you have a basic look but accessories shocks or funny, that’s right, it’s a little bit my currency mode. As a result, here is a special week « extravagant shoes ».

Fashion

Flatlay

Beauty

DIY

Jewels

Home-decor

Seventies

Ancient Fashion

Venise, 1580 – 1620

Food

Chocolate shoes !

Art

Costa Magarakis

Belle journée !

Saturday Home Tour : Texas, une maison pastel et boho

Chez James et Katie King, on aime les maisons avec un âme, un passé, un petit nid douillet, quelque chose qui nous rappelle la maison de notre enfance… J’aime ça aussi. Et en plus leur maison, au Texas (une demeure des années 30), rentre dans le thème pastel de cette semaine, puisque on y trouve beaucoup de couleurs douces et enveloppantes… Bonne visite !

Article complet sur Design Sponge, avec des liens très intéressants

Belle journée !

 

Saturday Home Tour : « Ophelia », Hong-Kong

Si je vous dis grand, costaud, tatoué, avec une tête de repris de justice et de sale gosse qu’on a bien envie de remettre dans le droit chemin parce qu’il est top sexy, vous répondez quoi ? Bon ok, vous allez sans doute dire Thomas Hardy, et je vous comprendrai très bien (aaaah, la série Taboo, que j’ai adoré, mais bref, c’est pas le sujet). Mais en fait non. La réponse est : Ashley Sutton. Qui ça ? Oui, certes il est moins connu. Sauf dans le milieu des designers. C’est un décorateur. Pardon, non, c’est plus que ça : c’est un magicien. Il est capable de transformer n’importe quel lieu en merveille, une sorte de croisement entre Alice au Pays des Merveilles, Steampunk et prohibition des années 20. Ashley Sutton aime les objets étranges et les collections, les cabinets de curiosités, les machines, l’industrie, les rouages et les engrenages. Forcément, ce mec allait me plaire ! Quand j’ai découvert son travail, je me suis dit « whaow, ce mec a tout compris, c’est un formidable scénographe qui vous transporte dans un autre monde. » J’attends avec impatience le jour où il concevra un décor de cinéma !

Pour rester donc dans le thème de cette « Ophélie », voici donc le bar Ophelia de Hong-Kong, une merveille, inspiré des préraphaélites et du mythe d’Ophélie. Vous êtes obligé d’y passer si vous allez là-bas !

If I tell you big, sturdy, tattooed, with a head of ex-convict and little brat whom we want to put back in the straight because he is top sexy, you answer what ? Well OK, you doubtless go to say Thomas Hardy, and I shall understand you very well (aaaah, the series Taboo, whom I adored, but it’s not the subject). But in fact not. The answer is : Ashley Sutton. Who that ? Yes, certainly he’s less known. Safe in the environment of the designers. He is a decorator. Forgiveness, no, he’s more than that: he’s a magician. He’s capable of transforming any place into marvel, a kind of crossing between Alice in Wonderland, Steampunk and prohibition on the 20s. Ashley Sutton likes the strange objects and the collections, the cabinet of curiosities, the machines, the industry, the cogs and the gearings. Necessarily, this guy was going to please me ! When I discovered his work, I said to myself « whaow, this guy understood everything, it is the great scenographer who transports you in another world. » I look forward when he will design a film set !

Thus to stay in the theme of « Ophélie », thus here is the bar Ophelia in Hong-Kong, a marvel, inspired by the Pre-Raphaelites and by Ophélie’s myth. You are obliged to pass there if you go over there!

Le site internet d’Ashley Sutton

Belle journée !

Fashion Editorial : Oh My Ophelia !

On continue la semaine consacrée à Ophelia, et voici une interprétation moderne, pour un éditorial mode du Vogue coréen…

Wang Ji-Won in “Oh, My Ophelia” by Oh Joong Seok for Korean Vogue Girl April

Belle journée !

Happy Week !

Un jour de retard, mais la bonne nouvelle, c’est que j’ai terminé mon écrit académique de master 1, et que je suis actuellement dans la phase « travail plastique final »… Je ferais un post là-dessus d’ailleurs, si cela vous intéresse de voir ce que je dessine et peint.

Une nouvelle semaine débute, et j’ai choisi de la placer sous le signe d’Ophélie. Non pas Winter, je vous vois venir ! Ophélie, celle d’Hamlet, qui a inspiré tant d’artistes, notamment Millais le préraphaélite, Ophélie qui s’est noyée au milieu des fleurs… Et qui continue d’ailleurs !

Alors, nouvelle semaines, nouvelles inspirations !

One day of delay, but the good news, it’s because I ended my academic paper of 4th year of university, and whom I am at present in the phase  » final plastic work « … I would make a post on that moreover, if it interests you to see what I draws and paints.

A new week begins, and I chose to place it under Ophélie’s sign. Not Winter, I see you coming ! Ophélie, that of Hamlet, who inspired so many artists… And who continues moreover !

Then, new week, new inspirations!

Fashion

Beauty

Vintage fashion

Une robe typiquement préraphaélite. Dante Gabriel Rossetti photographie Jane Morris en 1865 (ou 1858, j’ai un doute).

Jewels

Art

« Ophelia », de John Everett Millais, 1851-1852. C’est Elizabeth Siddall, muse de Rossetti, qui servit de modèle pour Ophélié, et c’est là qu’elle s’enrhuma et que ça s’aggrava en tuberculose… Faut dire qu’il la fit poser dans l’eau d’une baignoire pendant des heures, et qu’il ne prenait pas toujours garde à ce que les bougies chauffantes soient tout le temps allumées.

Home-decor

DIY

Food

Flatlay

Seventies

St Laurent, Elle magazine, 1975

Belle journée !